Témoignages

 

 

Le 28 novembre 1989, le ciel m'est tombé sur la tête, lorsque j'ai découvert, recroquevillé sur le sol de sa cuisine, le corps de ma mère, que j'avais ramenée chez elle l'avant-veille en pleine forme.

Devant ce tableau si inattendu, mon premier réflexe a été de la prendre dans mes bras pour la porter sur son lit. Au contact de ce corps, dur, lourd et froid comme le marbre, mon propre sang s'est glacé et tout ce qui m'entourait a semblé disparaître. Je me suis sentie déconnectée du réel. J'étais enfermée dans un cauchemar !

Bien qu'exécutant les gestes de la vie de tous les jours, je suis restée des mois sans pouvoir parler de ce que j'avais vécu à ce moment là.

Aucun membre de ma famille n'a pu voir le corps de ma mère, mis en bière rapidement car la mort remontait à 48 heures. J'ai donc porté seule tout ce temps ce sentiment profond d'une grande déchirure. Ma mère m'avait été arrachée.

A chaque fois que je voulais raconter la scène, ma gorge se nouait, j'avais les larmes aux yeux, j'étais bloquée, je n'arrivais même pas à pleurer et je revivais cette scène atroce nuit et jour, avec le remords de n'avoir pas été là au moment crucial du départ de ma mère... Et puis peu à peu le temps a fait son oeuvre, l'horreur de ce souvenir a fini par s'estomper à force d'être ressassé.

Pendant tous ces mois où je n'existais plus, j'agissais comme un automate, je me regardais sans me voir, jusqu'au jour où de mon sein droit s'est mis à couler un liquide brun, c'était en décembre 1990.

Une fatigue extrême m'anéantissait. En me levant le matin, je me demandais comment je viendrais à bout de la journée qui commençait, et si l'image de ma mère morte s'estompait, un autre cauchemar se dessinait, celui de ne pas pouvoir faire face à l'éducation de mon fils qui avait alors 4 ans.

D'un tempérament plutôt combatif, j'ai lutté pendant des années, contre la fatigue, contre les médecins, leurs analyses, leur ignorance, leur désarroi devant cette maladie qu'à l'évidence ils ne comprenaient pas.

DE  PL  HU 

Newsletter



Votre IP est: 35.170.75.58
Run To Hell
35.170.75.58
497 ip check