Témoignages

Les ganglions lymphatiques : légère dévalorisation de soi. Dans la phase active du conflit il y a une nécrose (comme pour l'os), l'aspect de ces nécroses est comme des "trous dans le gruyère". Cette dévalorisation affecte les ganglions de la partie du squelette correspondant au conflit. Le ganglion lymphatique relève d'un os spécifique.

Les ganglions sont des relais dans le système lymphatique qui est la troisième circulation, à côté des canalisations artérielles et veineuses.

Dans la phase de guérison : il y a le gonflement des ganglions lymphatiques, qui est dû au remplissage des cavités nécrotiques. Un tel ganglion lymphatique fait des mitoses cellulaires et va à la rencontre d'un ganglion lymphatique dans l'aire d'écoulement sous forme d'un abcès par exemple. Ce ganglion n'est gonflé que par surcharge, il ne fait pas de mitoses et passe donc pour être "bénin".

Ce que l'on appelle "Morbus Hodking" - est une phase de guérison : et l'on observe des ganglions lymphatiques au niveau du cou.

La circulation sanguine peut être légèrement augmentée dans une région de notre organisme temporairement enflammée ou infectée, la circulation lymphatique participe à cette congestion et c'est ici le premier motif banal et physiologique d'augmentation de volume d'un ganglion. Mais dans ce cas, il ne s'agit que d'une simple congestion, un gonflement par surcharge qui est contemporaine de l'inflammation de voisinage.

DE  PL  HU