Témoignages

Quelques points de repères pour comprendre

Docteur Ryke Geerd Hamer

Le Docteur Ryke Geerd Hamer, né en 1935, obtint son diplôme de médecine à 24 ans, il est spécialiste des maladies internes en C.H.U. (Centre Hospitalier Universitaire) et diplômé en radiologie. Il est également l’inventeur du scalpel électrique. Le Docteur Hamer est ce qu’on appelle un "médecin complet", qui s’est astreint à une formation aussi globale et universelle que possible. En effet, convaincu qu’un bon médecin doit être en même temps un physicien, il a suivi assidûment durant deux ans des cours de physique. Il est aussi licencié en théologie.

Le 18 août 1978, sa vie bascule, par suite d’un drame familial. Son fils DIRK, âgé de 19 ans, est atteint mortellement d’une balle tirée par le Prince d’Italie. Il décède dans les bras du Dr Geerd Hamer, le 7 décembre 1978, à l’hôpital de Heildelberg.

Jusqu’au 18 août 1978, il formait, avec son épouse médecin et ses quatre enfants, une famille sans problème. A la suite du décès de son fils, le Docteur Hamer est atteint d’un cancer testiculaire. Ce terrible évènement fut à l’origine de ses découvertes.

C’est au début de 1980 qu’il entreprit ses travaux, qui n’ont jamais cessé depuis.
En 1981 : découverte de la loi d’Airain du cancer.Il publie son premier livre.

La MÉDECINE NOUVELLE : Le Docteur Hamer affirme que tout cancer résulte d’un choc psychique, conflictuel, dramatique, vécu dans l’isolement. Au cerveau se manifeste une altération visible au scanner cérébral : le FOYER DE HAMER (FH). Au même moment, il s’ensuit l’amorce d’un cancer dans la partie bien spécifique du corps, dont l’emplacement exact est déterminé par le FH au cerveau. Il y a donc :

Le psychisme = Programmeur
Le cerveau = Ordinateur
L’organe = La Machine

La médecine d’école est basée sur près de 5000 hypothèses, la Médecine Nouvelle est établie empiriquement et repose sur 5 lois biologiques qui peuvent être vérifiées à n’importe quel moment sur n’importe quel patient et se passe d’hypothèses. Les maladies ne sont pas des pannes malignes, mais des programmes spéciaux et sensés de la nature.

Deuxième loi biologique

La loi des deux phases de toute maladie en cas de solution de conflit.

 1ère phase :  Phase active du conflit, développement du cancer - sympathicotonie
 2ème phase :  Phase de solution du conflit (de guérison) Vagotonie.
Oedématisation du Foyer de Hamer (FH) au cerveau et à l’organe.

Troisième loi biologique

Le système ontogénétique des tumeurs et équivalents de cancers.

Quatrième loi biologique

Le système ontogénétique des microbes.

Cinquième loi biologique

La loi de compréhension : Ce que nous avons appelé jusqu’à ce jour, à tort, "maladie", est en vérité le bon sens biologique, un programme spécial de la nature (La Quintessence).

Au cours d’une conférence, le Dr Geerd Hamer affirmait : “Reconnaître mon système, ce serait admettre que des années durant on a appliqué une thérapie erronée, des patients ont souffert et sont morts. Je continue de me battre non pas pour moi, mais pour les patients, parce que je suis médecin !”.

1981 - Thèse à la Faculté de Médecine de Tübingen, accompagnée de 200 dossiers médicaux. Malgré les injonctions de la Justice, la Faculté refusera d’examiner et de vérifier cette thèse. Un communiqué médical est diffusé à la communauté scientifique, la qualifiant de "non reproductible". (Tribunal de Siegmaringen)
Découverte des FH au cerveau, observables sur le scanner.

1983 - Vérification en Allemagne de la thèse par un Jury international de médecins et l’Ordre des médecins. Monsieur Antoine d'Oncieu, traducteur basé en Allemagne, et futur créateur de l’Association Stop Au Cancer assiste à celle-ci.

1984 - En Allemagne : publication du livre “KREBS” - l’essentiel de sa découverte.
Conférences en Autriche (Vienne), et en France (Chambéry-Savoie) avec projection de diapositives de scanners du cerveau.

1985 - Création à Chambéry de l’Association Stop Au Cancer (ASAC) par M. Antoine d'Oncieu et Mme Rose-Marie d'Oncieu (sa soeur). Publication du premier livre en français : “La genèse du cancer”.

But de l’Association : Promouvoir la lutte contre le cancer selon la loi d’Airain du Cancer découverte par le Dr Geerd Hamer.

Décès du Docteur Sigrid Hamer. Elle réussit à surmonter cinq maladies cancéreuses, toutes consécutives à la souffrance provoquée par la mort de son cher DIRK. Elle est décédée dans les bras de son époux le Dr Geerd Hamer le 12 avril 1985.

1986 - Le Dr Geerd Hamer est interdit d’exercer. Motif : refus d’abjurer la Loi d’Airain du Cancer et de se convertir à la médecine d’école. Il fait appel et le Conseil Constitutionnel juge "qu’on n’aurait jamais dû lui retirer son permis d’exercer." Cependant on ne le lui a pas rendu.

1987 - Attentat contre le Dr Geerd Hamer et Antoine d'Oncieu à l’occasion de la sortie du livre : “Fondement d’une Médecine Nouvelle” en Allemagne. La version française sortira en 1988.

1988 - Pétition à l’initiative de l'ASAC, demandant la protection du Dr Geerd Hamer menacé, et la vérification par l’INSERM (Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale) de sa thèse. Le 21 juillet 1988, intervention du gouvernement français (Lettre de Monsieur Claude Evin) qui sauve le Dr Geerd Hamer d’une psychiatrisation judiciaire.

Une demande de vérification de cette découverte scientifique est adressée à l’INSERM. Elle n’obtient aucune réponse.

Le 9 décembre 1988, vérification de la thèse du Dr Geerd Hamer, à la Faculté de Médecine de Vienne, par la plus haute autorité autrichienne de cancérologie, inventeur des marqueurs tumoraux.

1989 - L'ASAC obtient un rendez-vous avec le Premier Ministre français, mais la délégation sera empêchée de s’y rendre.

Une revue allemande fait paraître un article complet sur le SIDA, par le Docteur Geerd Hamer. L'ASAC le traduit en français et publie cet ouvrage.

1990-1991 - Plusieurs vérifications sont effectuées à Graz en Autriche.

1991 - Le Président de l'ASAC, M. Antoine d'Oncieu, demande à être reçu au Ministère de la Santé. En réponse, une enquête préliminaire a été faite au sein de l'association. Le Procureur de l’époque avait dit au Président : "Si vous n’existiez pas il faudrait vous créer". Le Président n’a pas obtenu de rendez-vous au Ministère.

1991-1992 - A Burgau en Autriche où le Dr Geerd Hamer a installé son Centre de la Médecine Nouvelle, plusieurs vérifications ont été faites, et filmées, en la présence de nombreux médecins, dont le Président de l’Ordre des Médecins.

Le 24 mai 1992 Vérification à la Faculté de Düsseldorf en Allemagne. Le procès verbal de cette vérification est adressé, en France, à tous les députés. Chacun des députés reçoit un tableau synoptique de la Médecine Nouvelle. Un député reçoit le Président de l’association et écrit au Ministre de la Recherche scientifique.

Février 1993 - Nouvelle tentative d’internement du Dr Geerd Hamer par le tribunal en Allemagne. Devant la protestation des malades, le psychiatre se récuse en affirmant que rien ne le justifie et un médecin fonctionnaire d’Autriche témoigne de 230 vérifications concluantes qu’il avait obtenues de ses patients. Ceci a permis de le sauver de la menace de psychiatrisation. Toutes les facultés autrichiennes et allemandes en ont été informées.

1992-1993 - Décès d'Antoine et de Rose-Marie d'Oncieu, fondateurs de l'ASAC. L’association continue son oeuvre en relation avec le Dr Geerd Hamer. Madame Andrée Sixt devient Présidente, l’association se nomme depuis : AMIS DE DIRK (ASAC).

1994 - Nouvelle thèse du Dr Geerd Hamer, remise à la Faculté de Tübingen. Le doyen de cette Faculté approuve cette thèse. Mais il n’y a toujours pas de vérification organisée malgré la demande incessante.

1995 et début 1996 - Campagnes médiatiques contre le Dr Geerd Hamer, parties de l’Autriche, (Affaire Olivia Pilhar) et dans toute l’Europe. L’association proteste par une lettre au Président autrichien et au Président français (Monsieur Jacques Chirac).

L'association AMIS DE DIRK (ASAC) a soutenu le Dr Geerd Hamer, et a persévéré dans sa demande d’être reçue au Ministère de la Santé comme l’avaient fait déjà ses fondateurs.

12 juillet 1996 - L'association AMIS DE DIRK (ASAC) reçoit une lettre du Secrétaire d’Etat à la Santé Monsieur Hervé Gaymard, l’invitant à prendre rendez-vous avec son conseiller technique, le Dr Sylvain Picard, dès le début septembre1996.

25 juin 1996 - Mise sur écoutes téléphoniques de l'association AMIS DE DIRK (ASAC) et d’Andrée Sixt à Chambéry, par le Ministère de la Justice.

3 septembre 1996 - Madame Andrée Sixt prend rendez-vous avec le Docteur Sylvain Picard, rendez-vous fixé au 20 septembre 1996.

17 septembre 1996 - Perquisition au sein de AMIS DE DIRK (ASAC) qui est également le domicile de Madame Andrée Sixt, celle-ci est traitée comme une criminelle et emmenée entre deux gendarmes, gardée à vue pendant 2 jours au secret.

Dès leur arrivée, le chef de la brigade de gendarmerie précise : “Vous ne pourrez vous rendre au rendez-vous fixé au Ministère de la Santé le 20 septembre, puisque vous serez à la maison d’arrêt”.

18 Septembre 1996 - mise en examen, placement sous contrôle judiciaire strict.

Janvier 1997 – Les médias à nouveau s’empressent d’écrire des articles diffamatoires à l’encontre de Madame Andrée Sixt et du Dr Geerd Hamer. Ils se gardent bien de parler des milliers de lettres écrites en faveur de la Médecine Nouvelle, de Madame Andrée Sixt et du Docteur Hamer. Ces lettres soutiennent, et prouvent la vérité de la découverte scientifique.

Ils ne disent pas non plus que le Tribunal de Chambéry, avec la perquisition, possède tous les éléments prouvant la vérité de la Médecine Nouvelle. La Justice de Chambéry a pris tous les documents que Madame Andrée Sixt devait remettre au Ministère de la Santé le 20 septembre 1996, à savoir plus de 160 diapositives.

 Madame Andrée Sixt n’allait pas les mains vides au Ministère, mais avec des preuves solides affirmant que la Médecine Nouvelle existe et qu’ elle est scientifiquement vraie.

Fin février 1997 - Jusqu’à fin mars, les gendarmes se rendent, toujours sur commission rogatoire du Juge d’Instruction, chez des médecins pour les interroger, afin qu’ils témoignent contre Madame Andrée Sixt.

Avril 1997 - Depuis le 18 septembre 1996, les enquêteurs cherchent désespérément le moindre fait qui pourrait justifier les écoutes téléphoniques (40 cassettes) d’appels confidentiels à la présidente de AMIS DE DIRK (ASAC) qui est mise en examen et sous contrôle judiciaire strict depuis le 18 septembre 1996. Les enquêteurs précisent qu’ils agissent sur commission rogatoire du Juge d’Instruction, ils vont interroger les malades ou anciens malades à leur domicile, leurs disant que leur médecin "sautera". Ils précisent que : “C’est le Ministère de la Santé qui a donné l’ordre au Ministère de la Justice de lancer l’action contre Madame Andrée Sixt et le Dr Geerd Hamer” et ils affirment : “Ce sera le plus grand procès, du jamais vu à Chambéry, en Savoie”.

Déjà, plus d’un millier de lettres sont parvenues au Palais de Justice de Chambéry pour protester contre cette opération à l’encontre d’une personne dont il est de notoriété publique que sa vie tout entière est vouée aux malades et à la science.

Madame Andrée Sixt est sans nouvelle de la Justice, et toujours sous contrôle judiciaire depuis le 17 septembre 1996, dans le même contexte que le Docteur Hamer.

Mai 1997 - Le Docteur Geerd Hamer est emprisonné depuis le 22 mai 1997 à Cologne (Allemagne) pour refus de renier ses découvertes. Découvertes dont il demande la vérification depuis 16 ans. Tout ce travail a été remis à l’Université de Tübingen, mais les experts refusent de vérifier sans en donner les raisons.

Le Docteur Geerd Hamer a échappé à plusieurs tentatives d’internement psychiatrique, il fait toujours l’objet d’un black-out des médias ou de critiques déformant ses affirmations. Ses demandes de réhabilitation ont toujours échoué car elles impliquent un examen sérieux par ceux qui l’ont condamné, du bien-fondé de ses découvertes, cela malgré les témoignages réguliers de vérifications nationaux et internationaux, de chercheurs et praticiens. Nous connaissons aujourd’hui fort bien ce qui empêche cette vérification : ce sont les lobbies pharmaceutiques, les laboratoires, qui n’ont rien à y gagner !

Le Dr Geerd Hamer est emprisonné pour 19 mois, il conteste ce jugement et fait appel. Avec le courage qu’on lui connaît, courage de ses convictions et sa passion de la vérité, il continue le combat pour les malades. Des milliers de lettres de soutien de l’Europe et autres pays (8000 en juin 1997) sont parvenus au Tribunal de Cologne (Allemagne).

“Qu’il ne soit venu à l’idée de personne que le cerveau, ordinateur de notre organisme, puisse être responsable de toutes les maladies, est tout de même étrange à l’ère de l’informatique” (Dr Geerd Hamer).

En Allemagne, l’emprisonnement du Docteur Geerd Hamer - En France, la mise en examen et sous contrôle judiciaire depuis plus d’un an de Madame Andrée Sixt, nous interpellent tous ! Amis de la Médecine Nouvelle, aujourd’hui, aucun malade, aucun médecin, aucun scientifique ne peut tolérer l’emprisonnement d’un savant courageux, en raison de son refus de tricher avec la vérité scientifique, et de mépriser le droit des malades et des médecins à la connaître.

13 novembre 1997 - Le Procureur Général près la Cour d’Appel de Chambéry adresse au Procureur de Cologne, en Allemagne, la commission rogatoire internationale décernée par le Juge d’Instruction au Tribunal de Grande Instance de Chambéry dans l’affaire concernant Madame Andrée Sixt et le Dr Geerd Hamer.

Février 1998 - Le Dr Geerd Hamer est en prison à Cologne (Allemagne) depuis le 21 mai 1997, et le Tribunal de Cologne, tente aujourd’hui de le faire interner en hôpital psychiatrique.

Des milliers de lettres, venant de tous pays, ont été adressées au psychiatre, et aux autorités judiciaires allemandes, pour protester contre cette atteinte à l’intégrité de la personne du Dr Geerd Hamer.

18 mars 1998 - Le Dr Geerd Hamer répond devant la cour du Tribunal de Cologne (Allemagne), de l’accusation faite par la Cour d’Appel de Chambéry, en novembre 1997.

26 mai 1998 - Après 370 jours d’incarcération, le Dr Geerd Hamer est sorti de la prison de Cologne en Allemagne.

11, 18 et 20 juin 1998 - A la période où s’organise la Marche pour la Vérité, les médias, pour déstabiliser les citoyens, donnent une désinformation sur le Docteur Hamer, l’association Amis de Dirk (ASAC) et Madame Andrée Sixt.

13 juin 1998 - A Chambéry, succès de la Marche pour la Vérité. Marche organisée pour soutenir et demander la liberté du Dr Geerd Hamer, interdit en France. Soutenir et demander la liberté de Madame Andrée Sixt, sa représentante, maintenue sous contrôle judiciaire strict depuis le 17 septembre 1996 à Chambéry.

8 et 9 septembre 1998 - Des travaux de vérification sont effectués à l'Université de Trnava en Slovaquie pour vérifier les découvertes de Hamer.

11 septembre 1998 - Déclaration du Dr R. G. Hamer, suite à la confirmation par l’Université de Trnava (Bratislava) de la Vérification de la Médecine Nouvelle effectuée le 11 septembre 1998.

ATTESTATION OFFICIELLE : la MEDECINE NOUVELLE est vérifiée officiellement à l’UNIVERSITÉ DE TRNAVA – Bratislava – SLOVAQUIE.

12 Janvier 1999 - Convocation de Madame Andrée Sixt chez la Juge d’Instruction pour y être interrogée.

La Juge précise d’entrée que c’est la dernière fois, qu’elle voit Madame Sixt. En effet l’interrogatoire porte sur les dossiers constitués par la Juge, seulement à partir des bribes d’écoutes téléphoniques.

A la question : “Ces personnes dont vous citez les noms, ont-elles porté plainte ?”,
la Juge répond “Non”.

Aux accusations portées contre Madame Andrée Sixt, celle-ci a répondu à la Juge  : “Madame, vous, et l’Etat Français êtes responsables de la mort de milliers de personnes depuis mon arrestation du 18 septembre 1996, parce que vous m’avez arrêtée sans preuve, et c’est vous, Madame la Juge, qui m’avez empêchée de me rendre au rendez-vous du Ministère fixé le 20 septembre 1996. J’ai fait mon devoir de citoyenne, en informant et diffusant ces découvertes, et jusqu’à ma mort je continuerai, car je connais la Médecine Nouvelle, elle est la Médecine de l’avenir, tout le monde a le droit de savoir.”

Madame Sixt a présenté également la déclaration du Dr Geerd Hamer, et la vérification de la Médecine Nouvelle par l’Université de Trnava.

Elle a réitéré la demande de vérification en France de la Médecine Nouvelle. Ces découvertes scientifiques prouvées sont vraiment nécessaires pour le bien de l’humanité.

Madame Sixt a demandé la levée du contrôle judiciaire qui lui est imposé depuis le 18 septembre 1996. Mais cela lui a été refusé par la Juge. Malheureusement l’avocate de Madame Sixt, recommandée par le Comité des Droits de l’Homme de Chambéry, n’a jamais fait cette démarche pour la levée du contrôle judiciaire, alors que Madame Sixt le lui avait demandé depuis le mois de juin 1998. Ce jour là, c’est elle-même qui a dû faire la demande, l’avocate ne l’ayant toujours pas fait.

Madame Andrée Sixt, a également demandé, à la fin de l’interrogatoire le procès-verbal de cet entretien, mais la Juge le lui a refusé, car dit-elle, “Comme je vous connais, cela va paraître sur tous les tracts”.

Pour la suite, reportez-vous à la page Evenements.

DE  PL  HU 

Newsletter